http://blackfrag-fmw-ultimate.xoo.it/redirect1/http://javascript:void%280%2…
New Genesis, communauté de Fractal v7 Index du Forum
New Genesis, communauté de Fractal v7 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Quand on arrive en ville...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    New Genesis, communauté de Fractal v7 Index du Forum -> Sections Privées (Forums RP) -> New Genesis -> Le Scumm Bar Playa Club
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Octavia Kreitz
MIT

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2015
Messages: 37

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 14:48 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

C'est le soir. Étouffant, écrasant de chaleur malgré une lune qui se veut ronde et pleine dans un ciel d'encre.
Vu le bordel infini à l'entrée, la morosité ambiante et les gens s'observant en chien de faïence comme s'ils allaient finir par se bouffer, tout croc dehors.
Il n'empêche qu'aucun ne sera jamais plus beau que Saturne !
C'est parfois difficile de donner de la nourriture à des cochons. De montrer qu'on est au-dessus de tout ça.
La blondinette aura passé son temps à vadrouiller dans ses longs jupons et son visage caché et enrubanné dans un châle.
Finalement, elle est soulagée de retrouver les siens, ne pipe mot quand à ses constations, laisse les autres papoter.
C'est avec Thomas qu'elle a envie d'oublier toute cette amertume et ces ondes négatives capables de vous bousiller quand vous y êtes sensible.
Bien-sûr, elle prévient Rud et Ethan pour indiquer le lieu de la veillée, plutôt à chuchoter comme si tout n'était que secret et mystère.
Sans doute que Thomas en fera de même avec les autres ?
Elle entraîne finalement l’adolescent à travers le dédale de la ville pour montrer la plage près du vieux bateau, comme une sœur un peu folledingue pleine de spontanéité !
Ils auront embarqué leurs instruments classiques ou plus loufoques, trouvé du bois et allumé un feu.


D'ailleurs, quelqu'un a dû annexer la plage vu que des galets ont servi de support à des dessins aux motifs tribaux, voire à des symboles ésotériques.
Peut-être pacifistes.


 

 

 
D'un côté, une batterie peu commune, toute de tuyaux pvc sur lesquels ils aimaient frapper. 
Ils frappent sur des tuyaux et c'sont les numéro un... Oui, oui. 
De l'autre, un accordéon encore dans sa boite. 
Et puis, ils s'installent, les deux énergumènes. 
Concert privé en bord de plage, ça manque de joints et d'alcool mais qu'importe. 
Ils squattent, lui joue de sa guitare et chante, elle suit de sa voix douce et claire malgré des fausses notes ici et là. 
Et forcément, vu les rumeurs et les babillages suite aux événements de la journée, il commence à gratter l'air d'une chanson qu'il lui aura appris des années auparavant. 
... Bien de circonstance ! 

 

Quand tout l'monde dort tranquille 
Dans les banlieues-dortoir 
C'est l'heure où les zonards descendent sur la ville 
Qui c'est qui viole les filles 
Le soir dans les parkings 
Qui met l'feu aux buildings 
C'est toujours les zonards 
Alors c'est la panique sur les boulevards 
Quand on arrive en ville... 


 

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Oct - 14:48 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thomas Ousadiel
MIT

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2015
Messages: 5

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 15:11 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

Les tensions étaient palpables et à part un ou deux sorties pour rencontrer des autochtones il était resté avec sa meute. Devant sa tente assit sur un rondin de bois il chatouillait Jinx du bout de ses doigts, c’était des moments à deux qu’il adorait, seuls au monde, l’un pour l’autre, l’un avec l’autre.
 
La grande sœur débarque toujours vêtue comme un sac à patate, c’était tellement dommage, enfin elle faisait bien ce qu’elle voulait puis se dévoiler ici était plutôt risqué que dans le désert. Le geek fait le tour, prévient les siens dons Clochette, Salt et Cyclo. Il alla même jusqu’aux louves, proposer à Anna et Sav.
 
Il revient, prend Jinx et le reste des instruments pour finalement suivre la fausse blonde sur la plage. Il monte la batterie elle s’occupe du feu. Il accorde Jinx et les voilà parti, les chansons françaises c’était son truc et c’est avec un large sourire qu’il se met à jouer.
 
C’était juste l’openning, une petite mise en bouche pour s’accorder, connaissant la huitième elle allait l’épuiser jusqu’au bout de la nuit. Mais il aimait ça…
 
Les badauds arrivaient petit à petit, ce n’était pas vraiment privé, seul les MIT avaient été prévenu mais c’était ouvert à tous et il se réjouissait même de croiser certains visages amicaux.


Revenir en haut
Patience Petersen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 30 Oct - 15:40 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

Rien d'autre à faire pour le moment, alors la danoise avait suivi les indications de Thomas pour arriver jusqu'à la plage. Pas besoin de plan à vrai dire, il suffisait de suivre la musique de plus en plus audible. Une fois sur place, elle jeta un regard aux alentours, surtout aux musiciens, peut-être un peu plus appuyé sur le guitariste, et finalement la voilà qui s'assit à l'écart, le plus loin possible de l'eau. 


Elle sortit de son sac un cigare entamé, l'alluma après moult batailles avec son briquet et enfin put en extirper quelques fumées. Jouant d'une main avec les galets, elle se lança dans des paris connus d'elle-même, sur qui viendrait ou non...


Revenir en haut
Savannah*
MIT

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2015
Messages: 11

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 15:45 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

Savannah arrivait en courant. Cyclo attiré par la musique faisait de même. Bizarrement c'est lui qui prit la parole le premier.

J'adore la musique. J'ai appris une chanson quand je suis arrivé à Marseille. Je chante pas trop d'habitude, mais là si vous voulez, je vais faire un effort et au moins la réciter.
Si quelqu'un a une scie musicale, ou des cordes à frotter, je veux bien un peu d'accompagnement.

Et Savannah de lui répondre.

Traine pas, après c'est moi. J'ai du son qui va vous décoller la bite du caleçon...

http://www.sendspace.com/file/ek6m2d
HJ : ça comme tellement bien que j'ai viré les images. J'aurai bien intégré direct le MP3 depuis mon ordi, mais désolée je sais pas faire.


Dernière édition par Savannah* le Ven 30 Oct - 15:51 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Annabelle Winter
MIT

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2015
Messages: 40

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 15:48 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

Annabelle brille par son absence.

Revenir en haut
Byron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 30 Oct - 16:08 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

Le poète siège probablement dans la contre-soirée des oubliés.

A moins qu'il n'attende encore près de son puits, qui sait ?


Revenir en haut
Octavia Kreitz
MIT

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2015
Messages: 37

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 17:18 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

La version très personnalisée de "fais moi mal, johnny (https://www.youtube.com/watch?v=dumuAGvK7-Y)" par Sav, laisse notre ingénue perplexe même si le rythme est sacrément bon, branchouille 
et donnerait envie d'entamer une chorégraphie sulfureuse. Graouuu...


Hey mais t'as une belle voix ! C'est rock, ça swingue !


Sans doute qu'elle aurait bien mené quelques paris avec Patience, l'habitude sûrement. Ils n'avaient pas tous les mêmes hobbys.
Changement de rythme, de cadence... Allumez vos briquets, ça sent la chanson love story... Ou pas... Elle donne le "La", en laissant s'échapper un rire.


Les gens sont gentiiiiils. Tolérants comme tout.
Alors voilà vu que c'est dur comme du bois la tête d'un con,
D'ici à s'qui s'mette à t'aimer,
T'aura ton nom dans un cimetière et moi je serai arrière mémé.
Parce qu'un con ne change pas,
Ou tout doucement du bout des doigts.
On s'en fout on est pas pressé,
Ça prend du temps tout ça.
Si des fois tu te demandes,
À quoi ça sert tout ça.
Juste avant que tes nerfs se tendent,
Rappelle-toi.

Rappelle-toiiiii ! RAPPELLE-TOI !
RAPPELLE-TOI !

Les gens sont gentils. Tolérants comme tout.
Surtout si vous avez des sous.


http://www.deezer.com/track/4254676


Revenir en haut
Thomas Ousadiel
MIT

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2015
Messages: 5

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 17:30 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

Hé bien qui l’aurait cru ? Voilà Sav qui monte sur scène, la pression pour le jeune homme du coup, jouer avec sa sœur c’était habituelle et ils avaient le même répertoire musical, à force de répéter ensemble, puis ça faisait des années avec elle, il s’attendait à tout venant de la tata.
 
Il reste à la guitare, suivant tant bien que mal la louve qui chantait super bien, surtout qu’il ne peut s’empêcher de se marrer, c’était bien elle ça. Il devra lui demander si elle voulait bien faire des duo avec la huitième, ça pourrait donner pas mal.
 
Scène libre, pourquoi pas ? ça pouvait être drôle après tout, il était pas un virtuose mais il avait assez d’accord dans les doigts que pour pratiquement tout jouer. Tant que Jinx ne fait pas sa pute et qu’elle ne pète pas un câble…
 
Revoilà la grande sœur, il lui suffit d’un « la » et d’un signe de la tête pour comprendre et il est parti, la base, il tangue doucement pour accompagner les accords. Et il reprend le refrain avec elle, un large sourire sur le faciès.


Revenir en haut
Salt
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 30 Oct - 17:36 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

Salt sort Elmer et commence à jouer pour les accompagner.

Revenir en haut
Octavia Kreitz
MIT

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2015
Messages: 37

MessagePosté le: Sam 31 Oct - 17:06 (2015)    Sujet du message: Quand on arrive en ville... Répondre en citant

Accompagnement à la guitare et à la flûte, et que ça chante, tape du pied ou frappe dans les mains selon le rythme des chansons.
Prendre à contre-pied les mausolées dans lesquels marchent les moitié-vivants, moitié-morts ? 
Chanter faux, comme une bouilloire ou plus juste, d'une voix claire voire éraillée selon le timbre.
Parfois, un rire. Parfois, un sourire. Et parfois, aussi juste écouter, les yeux noyés dans le feu d'un brasier.
N'est-ce pas un peu exulter aussi ?


Musicalité du ressac des vagues, crépitement des flammes et de l'eau se retirant des galets...
Il ne manquerait plus que des marshmallows à faire griller.


Continuons sur cette lancée, si nous le voulons bien.
Air connu, guitare, flûte et voix mêlés donc. Un classique des classiques.
Qui sait s'ils ne peindront pas tout en noir par la suite ?


... You say you want a revolution
Well, you know
We all want to change the world
You tell me that it's evolution
Well, you know
We all want to change the world...




https://www.youtube.com/watch?v=HgaFBv5LJ9I


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:37 (2018)    Sujet du message: Quand on arrive en ville...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    New Genesis, communauté de Fractal v7 Index du Forum -> Sections Privées (Forums RP) -> New Genesis -> Le Scumm Bar Playa Club Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com